Choisissez votre vie !

Hello chers tous,

Une semaine de pause et me revoilà, toujours prête à vous redonner le sourire 😁 et booster 🔆 vos semaines !

Ce lundi j’aimerais vous parler de la place du travail. J’ai récemment été invitée (c’était la deuxième fois) sur le média The focus pour revenir sur une phrase que j’ai dite lors de l’interview que nous avons faite il y a quelques mois. Ma phrase était la suivante: Je ne parlerai ici que de la première partie de la phrase qui est en gras.

« Le travail est fait pour l’homme et pas le contraire. Travaille dans ce dans quoi tu t’épanouis au quotidien »

Dans cet échange avec Joëlle Dago Serry, je suis revenue, entre autre chose, sur la place que l’on donne au travail aujourd’hui. Avez-vous déjà suivi le film Le diable s’habille en Prada? Il met en scène une rédactrice en chef de magazine de mode douée mais caractérielle, avec laquelle nombreux seraient prêts à tout pour collaborer. C’est dans ce monde de strass et de paillettes mais surtout d’apparences qu’atterrit l’héroïne. Évidemment, elle mettra un coup de pied dans la fourmilière (attitude de héro oblige😎) et aura le courage de partir pour sauvegarder ce qui est vraiment important pour elle : sa vie. Par sa vie, comprenez: ses valeurs (notamment son intégrité), sa relation amoureuse… sa liberté d’agir et de penser. Elle a eu le courage de dire NON à un monde de luxe, de robe de créateurs, de voyages etc… Elle a choisi sa vie plutôt que sa carrière.

Mon avis est que le travail est certes là pour nous aider à payer nos factures, mais il est également là pour nous servir et pas le contraire. En d’autres termes, il est aussi là pour nous aider à grandir en connaissance, nous épanouir, sociabiliserIl sert notre intelligence et notre humanité.

Une coach m’a récemment dit qu’une cliente était venue la voir parce qu’elle voulait être heureuse. En creusant un peu, la coach a réalisé que la cliente souhaitait avoir une plus grande reconnaissance au travail. Ce qui m’a interpellé, c’est que la cliente ait traduit son besoin de reconnaissance professionnelle par le besoin d’être heureuse. Le fait que notre bonheur dépende de notre environnement professionnel signifie que nous avons substitué notre vie à notre carrière, vous ne pensez pas ? Si tel est le cas, est-ce une bonne idée à une époque où les entreprises évoluent rapidement, peuvent proposer du jour au lendemain des plans de départs volontaires ou même des licenciements ?

Pour ne pas changer, je terminerai ce Monday mood par une question : Quelle place le travail occupe-t-il dans votre vie aujourd’hui? Il n’est jamais trop tard pour se poser la question 🧐 ?

A toutes fins utiles, voici le lien de cet échange et celui du livre des phrases inspirantes 👇 dont fait partie ma phrase citée plus haut:

https://www.radio.thefocus.fr/une-phrase-inspirante-un-vecu-dominique-mbemba.html

https://www.e-shop.thefocus.fr/phrases-inspirantes.html

Afrofémininement vôtre,

Sandgidemad

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :