Christian Joret : Quand les codes informatiques impactent des vies

Hello mes afroféminines, ou pas …

2 questions pour vous aujourd’hui : « Avez-vous une ou des passion (s) ? Si oui, quel usage en faites-vous ?  » L’invité du jour a choisi de mettre sa passion au service des autres, d’où le fait qu’il fasse aujourd’hui partie de « Mes diamants noirs ».
D’après Robert Iger, CEO de Walt Disney, le coeur et l’âme d’une entreprise sont la créativité et l’innovation. Ça tombe bien parce que ce sont justement les mots que m’évoquent Christian Joret. Il est le fondateur et CTO (Chief Technology Officer) chez Jobathome, une plateforme qui met en relation développeurs web et recruteurs, avec la particularité de ne proposer que des postes en télétravail. Dans cet échange, il partage avec nous sa vision de l’entrepreneuriat, nous parle de son entreprise Jobathome et évoque la place du télétravail dans le monde d’aujourd’hui. Bonne lecture 😉 !

QUI EST CHRISTIAN JORET ?

Je m’appelle Christian Joret, j’ai 31 ans et je suis originaire du Cameroun.
Après mon cursus d’ingénieur en réseau et télécommunications, j’ai poursuivi mes études dans une école de commerce en région parisienne afin de compléter ma formation par un Master en Management de projets (en alternance).
C’est de là qu’est né ma fibre entrepreneuriale au travers des projets académiques divers et variés réalisés tout au long de ma formation au sein de cette école de commerce.
A la fin de mes études en Juillet 2015, j’ai intégré SFR en tant que Chef de projet IT et en parallèle, j’ai créé ma première entreprise SUKU avec 4 de mes amis rencontrés sur les bancs de l’école.

Mon leitmotiv : » Impacter et changer des vies grâce à des lignes de code informatique. « 

christian joret, fondateur et CTO chez jobathome

TU ES PASSÉ PAR LA CASE SALARIAT. COMMENT AS-TU ATTRAPÉ LE VIRUS DE L’ENTREPRENEURIAT ?

J’ai toujours été convaincu qu’il n’y avait pas que deux voies (salarié ou entrepreneur) dans le monde professionnel et que ma soif d’entreprendre n’était pas incompatible avec ma vie de salarié. Je rencontre tous les jours des gens qui ont des idées géniales, qui rêvent de lancer leur entreprise mais qui n’osent pas pour la simple raison qu’ils n’ont pas envie de renoncer au salariat.
Je le comprends, mais je pense qu’une troisième voie est possible : celle de salarié-Entrepreneur. Oui, être salarié et entrepreneur c’est possible.

A date, je ne suis plus salarié mais j’ai cumulé ces deux statuts pendant un moment. Je dirais donc que ma transition s’est effectuée en douceur et c’est d’ailleurs la démarche que je conseille à ceux et celles qui souhaitent se lancer. Cumulez les deux statuts au départ pendant que vous testez votre idée et dès que vous avez une réponse concrète et positive du marché, basculez à temps plein sur votre projet. Le virus de l’entrepreneuriat, je l’ai attrapé tout simplement en suivant ma passion : l’IT. Comme le dis d’ailleurs Sheldon Bowles : lorsqu’on veut entreprendre on doit se livrer à sa passion. C’est d’ailleurs ce que Sheldon appelle le test de la joie.

Avant d’entreprendre, il faut se poser la question de savoir : qu’est-ce que j’aime le plus faire ? Si vous tenter de devenir entrepreneur simplement pour gagner de l’argent et non pour apaiser le feu qui vous consume, vous échouerez. Pour ma part, j’ai fait le choix d’entreprendre afin de mettre ma passion pour les nouvelles technologies (Intelligence artificielle, Développement informatique, IOT …) au service des autres. Mon leitmotiv : impacter et changer des vies grâce à des lignes de code informatique.

PARLE-NOUS DE JOBATHOME. QUEL EST SON DOMAINE D’ACTUALITÉ ET QUELLE EST TA VISION POUR L’ENTREPRISE ?

Jobathome est une HRTech créée il y a deux ans avec mon associé Cyril Joret. Il s’agit d’une plateforme innovante permettant aux entreprises et porteurs de projets de recruter des développeurs informatiques en full remote (100% télétravail).

Selon une récente étude, il manquerait 50 000 développeurs informatiques en France. L’offre de développeurs n’arrive pas à suivre une demande en constante augmentation. Rien que l’année dernière, la demande aurait augmenté de 20 %. Devant un tel constat, on voit bien qu’il devient incontournable de recruter différemment car, si certains sont tentés de débaucher le salarié du voisin, cette solution très “court-terme” n’améliore en rien la situation du marché.

Pour certains métiers, et particulièrement celui de développeur informatique, le terrain de jeu des entreprises et des candidats ne se limite plus à un périmètre de 50 kilomètres, il devient national voir international ! Aujourd’hui, ne pas recruter un talent parce qu’il habite trop loin de l’entreprise ou refuser un poste parce que le trajet entre son lieu de vie et son travail est trop long est une aberration.

Demain, avoir son siège à Paris et recruter en Martinique, Grenoble ou la Réunion paraîtra naturel. Notre mission chez Jobathome est de permettre aux entreprises d’élargir leur bassin d’emploi en recrutant des profils qualifiés et testés en full remote.

LE CONTEXTE ACTUEL FAIT LA PART BELLE AU TÉLÉTRAVAIL, NOTION IMPORTANTE DANS LA STRATÉGIE DE JOBATHOME. OR, LES FAITS MONTRENT QUE LES ENTREPRISES PEINENT À S’Y METTRE. QU’EST-CE QUI POUTTAIT, À TON AVIS, FAIRE ÉVOLUER L’IDÉE QUE L’ON SE FAIT DU TRAVAIL EN DISTANCIEL ?

La première période de confinement a fait évoluer les mentalités sur le télétravail. La seconde vague de l’épidémie lui redonne une actualité brûlante et confirme l’appétence d’une catégorie de salariés à le pratiquer. Certains managers réticents au travail à distance l’ont également expérimenté pendant le confinement et peuvent désormais se faire une idée concrète des atouts qu’offre ce mode d’organisation du travail mais aussi des risques.

Il faut tout de même rappeler que le covid-télétravail n’est pas ce que nous proposons chez Jobathome. Le travail à distance est un sujet très clivant et notre mission n’est pas de convaincre toutes les entreprises de passer en full remote.

En revanche, notre conviction concernant le full remote se résume en 5 points :

  1. Il fonctionne et est parfaitement adapté au métier de développeur,
  2. Tout le monde n’est pas fait pour travailler à distance. Pour certains, un accompagnement ou une formation est nécessaire.
  3. Il s’adapte à toutes les entreprises (Startups, PME, Grands groupes),
  4. Il est un facteur clé de réussite de la digitalisation des entreprises,
  5. Il est très vertueux pour faire face à la pénurie de profils et redynamiser certains territoires

 » Notre mission c’est aussi de construire ce pont de l’emploi entre les entreprises et ces jeunes talents basés sur le continent. « 

christian joret, fondateur et cto de jobathome

SUR TA PLATEFORME, IL Y A ÉGALEMENT DES DÉVELOPPEURS BASÉS EN AFRIQUE, CE QUI RÉPOND À LA NÉCESSITÉ DE TRAVAILLER POUR SUBVENIR À LEURS BESOINS TOUT EN GOMMANT LA QUESTION DU DÉPLACEMENT. PENSES-TU QUE DES INITIATIVES COMME LA TIENNE CONTRIBUENT À LONG TERME, À FREINER LA FUITE DES CERVEAUX, DANS UN CONTINENT QUI A PLUS QUE BESOIN DE SES TÊTES PENDANTES ?

Oui, retenir ces jeunes talents en Afrique est un enjeu essentiel pour que le continent africain réussisse sa révolution numérique et nous comptons à travers Jobathome apporter notre contribution.
De plus, l’Afrique dispose de talents qui restent inexploités alors même que les entreprises du monde entier sont à la recherche de profils compétents. Notre mission c’est aussi de construire ce pont de l’emploi entre les entreprises et ces jeunes talents basés sur le continent.

LE CONTEXTE SANITAIRE IMPACTE ÉVIDEMMENT TOUS LES SECTEURS D’ACTIVITÉ OU PRESQUE ET ENTRAINE DE NOUVEAUX DÉFIS. ALORS NOUVEAUX DÉFIS POUR JOBATHOME ? SI OUI, LESQUELS ?

Jobathome est né en 2018 bien avant la crise sanitaire et l’intégralité de notre équipe a toujours fonctionné en full remote. De ce fait, nos activités en interne n’ont pas été implantées par la crise sanitaire.

Notre défi au quotidien est de maintenir Jobathome comme PLATEFORME DE REFERENCE DES DEVELOPPEURS EN FULL REMOTE. Nous améliorons en continue la robustesse et l’expérience utilisateur de notre plateforme www.jobathome.fr.

SI C’ÉTAIT À REFAIRE, REFERAIS-TU LES MÊMES CHOIX PROFESSIONNELS ?

Oui exactement les mêmes. Chaque expérience ou choix de carrière a son lot d’enseignements sur lequel capitaliser pour le futur et comme le disait Nelson Mandela : « Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j’apprends ! ».  

POUR FINIR AS-TU UN CRÉDO ? SI OUI, LEQUEL ?

Ma conviction profonde est que d’ici quelques années, le full remote sera pleinement intégré aux stratégies RH des entreprises. C’est une tendance naissante, appelée à se développer et la crise sanitaire a permis à la grande majorité des entreprises de l’expérimenter. Comme le dit un dicton brésilien : « Lorsqu’on rêve seul, ce n’est qu’un rêve. Lorsque nous rêvons ensemble, c’est le commencement de la réalité ! »


Merci Christian Joret pour la qualité de cette interview. Continue de nous faire rêver avec ton entreprise et d’offrir aux développeurs talentueux disponibles une opportunité de travailler, où qu’ils se trouvent. Je compte sur vous pour liker, commenter et partager cet article. Qui sait si parmi vos contacts se cachent un web développeur et/ou un recruteur ?

Afrofémininement vôtre,

Sandgidemad

2 commentaires sur “Christian Joret : Quand les codes informatiques impactent des vies

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :