Quelques pistes pour mieux lutter contre les virus

Hello mes Afroféminines, mais pas que!

J’espère que vous allez bien malgré la période inédite que nous venons de traverser. Oups, que nous traversons, devrais-je dire… Bah oui, parce que malheureusement, le covid-19 est encore parmi nous, sans remède unanimement reconnu. C’est pourquoi j’ai demandé à un médecin quelques conseils avisés. C’est donc le docteur Désirée Béatrice Ngambo, médecin généraliste à Vélizy qui s’est gentiment prêtée à l’exercice et nous donne ici quelques mesures préventives. Attention, découvertes et bon sens au rdv, c’est parti !

Transcription de la discussion avec le docteur Ngambo

Déconfinés mais avec un virus toujours actif, est-ce que vous auriez quelques conseils préventifs ?

Le but étant de booster notre immunité afin de permettre à notre organisme de se défendre contre les virus et aussi contre les autres agents pathogènes qui nous environnent. Il est très important, à mon avis, de recourir aux ressources naturelles dont nous disposons.

Alors, c’est quoi le béaba ?

Nous avons les gestes barrière. Je ne vous ferai pas l’affront de vous les réciter. Vous les connaissez déjà très bien. Mais je vous rappelle ceci : l’utilisation des gants par le grand public par opposition aux soignants est une erreur. Il vaudrait mieux utiliser une solution hydro-alcoolique quand vous êtes à l’extérieur de votre maison que de porter des gants. Ces derniers vous donnent l’illusion d’être protégé mais c’est tout à fait contre-productif, voire dangereux.

 Pourquoi booster notre organisme ?

Il faut booster son organisme afin de lui laisser cette opportunité de jouer son rôle naturellement. A savoir, chasser l’intrus par ses propres moyens. Nous disposons de quelques produits dans la nature qui peuvent nous servir. Nous devons prendre de la vitamine C (1000 milligrammes par jour pour les adultes et 500 milligrammes pour les enfants).

Vous parliez tantôt de ressources naturelles, quelques exemples à partager ?

Dans la nature, nous disposons d’une formidable substance qui contient de la vitamine C. Cette substance, c’est la poudre de baobab.

La poudre de baobab ? Je connaissais l’arbre mais pas la poudre …

  • Cet arbre est appelé en Afrique l’arbre de la vie. Ses fruits sont aussi appelés le pain des singes. Pas besoin de vous démontrer la vigueur des singes. La poudre de baobab contient 6 fois plus de vitamine C qu’une orange et, entre autres, du potassium, des fibres, des propriétés anti-oxydantes et une valeur énergétique non négligeable pour nous permettre d’affronter la vie trépidante quotidienne. Donc pour moi, c’est un super aliment dont nous aurons le bénéfice à partir du moment où nous prendrons conscience que nous sommes entourés de choses aussi magnifiques que nous donne la nature.

Et comment prendre la poudre de baobab ? Quelle quantité ? Quelle fréquence ?

Il faudrait prendre une à deux cuillérées à café par jour en cure, en début d’hiver, dans des périodes où vous vous sentez fatigués, ou tout simplement tous les jours si vous avez une bonne santé cardiovasculaire. Je dis cela parce qu’elle contient beaucoup de potassium et c’est important pour les gens qui ont des problèmes cardio-vasculaires de se faire contrôler par leur médecin traitant par rapport au potassium. Le baobab se trouve facilement en Afrique de l’ouest sous forme de poudre que nous utilisons dans différents mets. En Europe, on peut le trouver dans les boutiques proposant des produits exotiques. On peut aussi le trouver sur internet mais ce n’est pas donné à tous.

Pour ceux qui n’ont pas de poudre de baobab à portée de main ou dans leur environnement, est-ce qu’il y a d’autres alternatives ?

Nous allons parler du zinc.

Il est à prendre également en période hivernale. Il nous aide à maintenir la structure de nos membranes, participant activement à la lutte contre le virus dans notre organisme. Le zinc se trouve en pharmacie sous différentes formes ou plutôt sous différentes appellations. Il y en a une qui s’appelle effizinc. Ce sont des gélules de 15 milligrammes. L’adulte peut prendre jusqu’à 30 milligrammes par jour en période hivernale.

Donc, si je comprends bien, parmi les ressources naturelles, on a la poudre de baobab, le zinc, et est-ce qu’il y en a d’autres ?

Ce que la nature nous offre encore c’est l’huile essentielle de ravintsara : Le ravintsara est une plante cultivée en Chine. En Afrique, elle est principalement cultivée à Madagascar. Les populations malgaches la connaissent très bien et s’en servent presque quotidiennement dans leur vie. Le ravintsara est contre-indiqué aux enfants de moins de 3 ans. Donc retenez que c’est à partir de 4 ans qu’on peut l’utiliser.

Et qu’à -t- elle de particulier cette huile de ravintsara ?

 Cette substance booste la résistance au virus dans les voies respiratoires. Elle a deux utilisations possibles :

  • Posons une ou deux gouttes sur notre poignet, frottons les deux poignets l’un contre l’autre et portons vers le visage pour humer cette senteur qui est par ailleurs très agréable. Ainsi vous avez une protection virtuelle de votre visage contre le virus

La 2ème méthodes ?

  • La deuxième façon de l’utiliser c’est de mettre une à 2 gouttes dans la main et de badigeonner la face externe de votre masque. Attention, ce produit contient du camphre donc les gens qui y sont allergiques doivent s’abstenir. Le camphre est l’équivalent de l’eucalyptus et qui est donc très bien pour les voies respiratoires.

Il en est de même pour l’huile essentiel Tea Tree ou arbre à thé qui peut être utilisé aussi dans les mêmes conditions. 

Pour le reste, il faut essayer, autant que possible, de garder une bonne hygiène de vie. A savoir, s’alimenter et dormir suffisamment. Bien entendu, avoir aussi une activité sportive régulière. Mais ça, vous le savez déjà. Mais je me suis dit qu’il était essentiel de le rappeler parce que le corps humain a une particularité que nous avons tendance à oublier. Il a des capacités insoupçonnées à se régénérer.Je me résume en disant ceci :

Face au covid -19 ou aux autres pathologies qui peuvent nuire à notre santé, il est une chose essentielle, c’est de compter sur les capacités de notre corps à se régénérer pour rester en bonne santé. Mais pour cela, nous devons être des acteurs actifs de cette capacité de régénération. Et dans la nature nous trouvons tellement, tellement de produits capables de le faire. Mais, je tiens à attirer votre attention sur le fait que vous devez vous référer le plus souvent à des personnes qui connaissent très bien ces produits. Et dans cette optique je vous recommanderai une naturopathe avec laquelle je travaille qui peut, à travers des consultations, vous apprendre comment prendre soin de votre corps, comment le régénérer et comment rester en bonne santé. Parce que pour moi, l’essentiel, c’est la prévention et pourquoi se priver d’une telle prévention qui est juste notre corps. J’espère avoir pu vous apporter quelques éléments qui vont vous aider. Si vous pensez que ce que je viens de vous dire est utile, n’hésitez pas à le partager-le ! Merci

En BONUS : Les conseils de Saloi Benbaha, naturopathe avec laquelle le docteur Ngambo collabore

Concernant le baobab, c’est hyper important de se rappeler que ce sont des ressources naturelles que nous devons entretenir en Afrique. Il est donc important d’attirer votre attention sur le fait que ces arbres doivent être bien entretenus évidemment, et replantés au possible pour permettre à nos générations futures d’en profiter, comme nos ancêtres l’ont fait pour nous. Sinon, en alternative à la poudre de baobab, il y a l’ acérola qui est plus facile à trouver, ainsi qu’un fruit qui s’appelle camou camou qu’on retrouve plus en Amérique latine.

Fin de l’entretien

Merci beaucoup au docteur Ngambo d’avoir partagé tous ces précieux conseils. Je remercie également Saloi Benbaha pour le complément d’informations apportées.
Voilà les amis! Partagez ce contenu au plus grand nombre, et donnez-vos avis sur cet échange en commentaire, je compte sur vous !

Afrofémininement vôtre,

Sandgidemad

6 commentaires sur “Quelques pistes pour mieux lutter contre les virus

Ajouter un commentaire

    1. Hello Firstlight, merci pour ton commentaire. Totalement d’accord avec toi, il vaut mieux prévenir que guérir! Et la ou les solution(s) ne sont pas toujours si loin que ça. Il serait d’ailleurs intéressant de découvrir les recettes de grand-mère culturelles par pays ou dans les familles. On y trouverait certainement des perles….

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :